Qui sont les Présidents et sous-présidents français des Commissions parlementaires européennes ?

Pascal CANFIN, Président de la Commission environnement, santé publique et sécurité alimentaire (ENVI)

Pascal Canfin
© European Union 2019 – Source : EP

Ce quadragénaire originaire d’Arras est désigné président de la Commission environnement, santé publique et sécurité alimentaire après son élection au Parlement européen en mai 2019, en tant que député de la liste française Renaissance (groupe Renew au Parlement européen).
Il a déjà siégé au Parlement européen en tant que député de la 7e législature, de 2009 à 2012, puis en 2014, pour le groupe Verts / ALE (Europe Ecologie Les Verts en France). Durant ce mandat, il négocie notamment des projets législatifs ayant trait aux taxations de pratiques financières nuisibles. Cela fait suite à la création en 2011 (sur son initiative ainsi que celle de parlementaires européens) de l’ONG européenne Finance Watch, destinée à encadrer les activités des services financiers de l’Europe et de ses Etats membres.

Un autre fer de lance de Pascal Canfin : l’écologie et le durable. De 2012 à 2014, en tant que ministre délégué au Développement auprès du ministre des Affaires étrangères en France, dans le gouvernement Jean-Marc Ayrault, il suspend les financements de l’Agence française de développement sur des projets OGM ou ne respectant pas les principes de la FAO contre l’accaparement des terres. Il prend en 2015 la direction de WWF France.

Karima DELLI, Présidente de la Commission des transports et du tourisme (TRAN)

Karima Delli
© European Union 2019 – Source : EP

Karima Delli est aujourd’hui Présidente de la Commission des transports et du tourisme au Parlement européen, où elle entre en 2009, dans la liste Europe Ecologie des Verts de Daniel Cohn-Bendit.
Cette quadragénaire, née à Roubaix dans une famille originaire d’Algérie, milite dans sa jeunesse aux collectifs Jeudi noir, Sauvons les riches… Elle adhère dès 2005 aux Jeunes Verts, dont elle est élue secrétaire fédérale en 2007. Parallèlement, elle est assistante parlementaire d’une sénatrice du Nord, Marie-Christine Blandin. Durant son premier mandat au Parlement européen, elle est membre des commissions du développement régional, et de l’emploi et des affaires sociales. Durant son second mandat (8e législature), elle est membre puis présidente de la Commission des transports et du tourisme. Elle participe également à une commission d’enquête sur la mesure des émissions dans le secteur de l’automobile, en plein scandale du dieselgate. Elle raconte de l’intérieur le traitement par l’Union européenne du scandale des moteurs truqués par Volkswagen au Parlement européen dans Dieselgate, repenser la mobilité sans diesel, coécrit avec Xavier Maurel. Ce troisième mandat de députée européenne la reconduit dans ses fonctions de présidente de la Commission des transports et du tourisme. Elle est également membre suppléante de la commission budget et membre de la délégation République Populaire de Chine.

Younous OMARJEE, Président de la Commission développement régional (REGI)

Younous Omarjee

Après des études de droit, Younous Omarjee entre au Conseil général de La Réunion ; quatre ans plus tard, il devient assistant parlementaire de Paul Vergès, fondateur du Parti communiste réunionnais, au Sénat puis au Parlement européen.
Il entre au Parlement européen comme député en 2012, suite à la démission d’Elie Hoarau, puis poursuit son mandat de député européen, en tant qu’élu en 2014 sur la liste de l’Union pour les outremers (au Parlement européen, il s’inscrit dans le groupe de la Gauche unitaire européenne / Gauche verte nordique). Il est alors vice-président de la Commission du développement régional, et membre de la Commission budget. Il est particulièrement remarqué pour son engagement en faveur des intérêts des régions ultrapériphériques (il remporte en 2018 le prix du “meilleur député européen” par le Parliament Magazine).
Dans la 9e législature de mai 2019, il entre au Parlement européen sur la liste de la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon, dont il avait été le porte-parole pour les outre-mer lors de la campagne présidentielle de 2017. Il devient alors président de la Commission du développement régional, et membre des Commissions budget et contrôle budgétaire.

Nathalie LOISEAU, Présidente de la sous-Commission sécurité et défense (SEDE)

Nathalie Loiseau
© European Union 2019 – Source : EP

Nathalie Loiseau commence sa carrière politique dans la diplomatie. Après avoir intégré le Quai d’Orsay à vingt-deux ans, elle part en 1990 en poste à Jakarta (Indonésie), puis devient secrétaire d’ambassade au Sénégal et au Maroc. Elle est, de 2002 à 2007 responsable du service de presse et porte-parole de l’Ambassade de France aux Etats-Unis. En 2009, elle rentre en métropole, nommée directrice des ressources humaines au Ministère des Affaires étrangères et européennes, et en 2011, directrice générale de l’administration du même ministère. Puis elle devient directrice de l’ENA, avant d’être nommée Ministre chargée des Affaires européennes dans le second gouvernement d’Edouard Philippe (2017-2019).
Elle est tête de liste du groupe Renaissance (Renew au Parlement européen) aux élections européennes de mai 2019. Pour son premier mandat de députée, elle prend la tête de la sous-commission sécurité et défense.  

Gwendoline DELBOS-CORFIELD, vice-présidente de la Commission femmes

Chrysoula ZACHAROPOULOU
© European Union 2019 – Source : EP

L’engagement politique de cette grenobloise d’adoption commence au parti vert. Sur la liste EELV, elle est en 2008 conseillère municipale d’opposition à Grenoble, puis conseillère de la région Rhône-Alpes entre 2010 et 2015. Elle co-dirige aussi la campagne des verts pour la région sud-est aux élections européennes de 2009.  
Elle est également engagée dans la cause féministe, et signe l’appel du collectif Levons l’omerta “Harcèlement et politique : « Pour que l’impunité cesse » et la tribune relative à l’affaire Baupin « nous aussi, nous voulons être mis.es en examen ».
En 2019, Gwendoline Delbos-Corfield entre au Parlement européen en tant que députée, en 12e position sur la liste EELV. Pour son premier mandat de députée européenne, elle devient vice-présidente du groupe des Verts/ALE et de la Commission droits de la femme et égalité des genres.

Pierre KARLESKIND, vice-président de la Commission marché intérieur et protection des consommateurs

Chrysoula ZACHAROPOULOU
© European Union 2019 – Source : EP

Pierre Karleskind est ingénieur polytechnicien, docteur en océanographie. Il s’engage en politique en Bretagne, comme conseiller municipal de Brest et vice-président du Conseil régional de Bretagne, chargé des affaires européennes.
D’abord engagé au côté des socialistes, il rejoint en 2016 LREM et devient conseiller en affaires maritimes et littorales auprès du Président de l’Assemblée nationale.
En 14e position sur la liste Renaissance, Pierre Karleskind devient député européen en mai 2019, et siège comme vice-président à la Commission marché intérieur et protection des consommateurs, et membre à la Commission pêche.

Marie-Pierre VEDRENNE, vice-présidente de la Commission commerce international

Chrysoula ZACHAROPOULOU
© European Union 2019 – Source : EP

Marie-Pierre Vedrenne est juriste de formation.
Son engagement européen prend forme par sa présidence des Jeunes européens en 2007 au niveau rennais, et sa vice-présidence de l’association au niveau national. Elle est ensuite chargée de mission puis directrice de la Maison de l’Europe de Rennes.
En 2010, elle se présente aux élections régionales sur la liste du Modem et candidate aux élections législatives pour la circonscription d’Ille-et-Vilaine, aux côtés de LREM.
Aux élections de mai 2019, en troisième position sur la liste Renaissance, elle est élue députée au Parlement européen. Elle devient vice-présidente de la Commission commerce international, et membre de la Commission pétitions.

Stéphanie YON-COURTIN, vice-présidente de la Commission affaires économiques et monétaires

Chrysoula ZACHAROPOULOU
© European Union 2019 – Source : EP

Stéphanie Yon-Courtin commence sa carrière comme juriste à la Commission européenne.
Elle s’engage en politique comme maire de Saint-Contest (Calvados), vice-présidente de la communauté urbaine de Caen la Mer, et vice-présidente du conseil départemental du Calvados (où elle est membre de la commission Aménagement et environnement).
Parallèlement, elle préside le laboratoire d’analyses LABÉO, spécialisé dans les domaines de la santé animale, des produits alimentaires et de l’analyse de l’eau.
Treizième sur la liste de LaREM, elle devient députée européenne en mai 2019, et vice-présidente de la Commission affaires économiques et monétaires.

Chrysoula ZACHAROPOULOU, vice-présidente de la Commission développement

Chrysoula ZACHAROPOULOU
© European Union 2019 – Source : EP

Chrysoula Zacharopoulou est une gynécologue-chirurgienne. Elle est spécialiste de l’endométriose, et préside l’association Info-Endométriose, qui a lancé sa première campagne de sensibilisation en 2016.
En 21e position sur la liste Renaissance, elle devient en mai 2019 députée au Parlement européen, et vice-présidente de la Commission développement.

Bibliographie

Le saviez-vous ? Vos présidents français de commissions parlementaires siègent aussi dans d’autres commissions, en tant que membres ou suppléants ! Découvrez notre tableau croisé sur les élus français des commissions parlementaires.