Nos défis communs nécessitent une plus grande unité européenne

Les 21 et 22 mars 2024, les chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne (UE) participeront au Conseil européen à Bruxelles. Ils discuteront du soutien de l’UE à l’Ukraine, des développements récents concernant l’adhésion de nouveaux États membres, ainsi que de la sécurité et de la défense, y compris la stratégie européenne pour l’industrie de défense (EDIS) récemment lancée et le programme européen pour l’industrie de défense (EDIP).

Depuis la guerre d’agression de la Russie contre l’Ukraine, l’UE et ses États membres fournissent à l’Ukraine une aide militaire, financière et humanitaire. En outre, le Conseil européen a décidé d’ouvrir les négociations d’adhésion avec l’Ukraine et la Moldavie en décembre 2023, tandis que la Commission européenne a dévoilé, le mercredi 20 mars 2024, une communication sur les réformes préalables à l’élargissement et l’examen des politiques visant à évaluer dans quelle mesure les politiques de l’UE seraient affectées par une Union plus grande et comment les institutions européennes fonctionneraient. Dans le même temps, plusieurs initiatives ont été mises en place pour accroître l’état de préparation de la défense de l’UE et rendre son industrie plus résiliente.

De plus, le 29 février 2024, le Parlement européen a adopté un rapport signalant un engagement ferme à approfondir l’intégration de l’UE en prévision des futurs élargissements. Reconnaissant l’évolution du paysage géopolitique et l’impératif d’une Union plus cohésive, la résolution a souligné la nécessité de mesures proactives pour renforcer la capacité de l’UE à accueillir de nouveaux États membres tout en maintenant l’unité et la solidarité.

La position du Mouvement Européen

Comme nous l’affirmons dans notre position politique sur l’ avenir de la coopération européenne en matière de sécurité et de défense,  l’UE doit faire preuve d’une forte volonté politique pour continuer à soutenir l’Ukraine et développer ses capacités de sécurité et de défense. Une politique de sécurité et de défense plus uniforme est essentielle pour mieux protéger les citoyens de l’UE, ainsi que pour l’Ukraine, et pour contribuer à la paix et à la sécurité internationales.

Notre recommandation est de développer une véritable Union européenne de la défense (UED) grâce à l’harmonisation des forces armées européennes, sous le contrôle total des parlements nationaux et du Parlement européen. Cette mesure, ainsi que l’augmentation des investissements dans les capacités de défense à travers des initiatives telles que la Facilité européenne pour la paix (FPE) et le Fonds européen de défense (FED), sont cruciales pour le maintien de la paix sur tout le continent.

En outre, nous soulignons la nécessité de réformer le processus décisionnel de l’UE. La transition de l’unanimité au vote à la majorité qualifiée (VMQ) est impérative pour surmonter les veto des États membres et permettre des réponses plus efficaces aux défis émergents et aux menaces extérieures. La réforme institutionnelle est essentielle pour une perspective d’élargissement crédible et pour renforcer la légitimité démocratique. Le paysage géopolitique actuel souligne le besoin urgent d’une réforme institutionnelle pour éviter les impasses dans le processus décisionnel de l’UE et faciliter les réponses stratégiques aux influences extérieures.

Textes Importants

SOURCE

Retrouver cette position sur le site du Mouvement Européen International.