L’Avenir de l’Union européenne sera défini par ses citoyens

Tribune co-signée par les membres du Bureau du Mouvement Européen-France.

Le Mouvement Européen-France se félicite du lancement de la Conférence sur l’avenir de l’Union européenne, qui a vocation à recueillir les avis et les propositions de ses citoyens face aux multiples défis qu’affronte notre continent.

Après des années marquées par l’urgence des gestions de crises, nous devons faire le point et concevoir le type d’Union que nous voulons afin d’ouvrir la voie à une Europe plus forte, plus efficace et plus démocratique à l’horizon 2025-2030. Alors que le niveau de participation électorale des élections européennes de 2019 a reflété l’intérêt croissant des citoyens français et européens pour leur Union, la Conférence dédiée à son avenir leur offre l’opportunité d’y jouer un rôle plus actif.

En tant que premier acteur de la société civile sur les enjeux européens en France, le Mouvement Européen-France entend contribuer activement à la réussite de ce grand rendez-vous démocratique et placer les citoyens français et européens au cœur de la construction européenne.

Le MEF et ses réseaux s’attacheront notamment à renforcer la notoriété et l’attractivité de cette initiative afin que le plus grand nombre de citoyens français puisse y prendre part, en métropole comme en territoires ultra-marins, en ville comme en zones rurales, aux échelons tant nationaux que régionaux et locaux.

Le MEF s’efforcera aussi d’inviter des citoyens européens de tous horizons et issus d’autres pays de l’UE à participer à la définition de notre avenir commun, qui résultera par nature d’un engagement commun à l’ensemble des Etats-membres.

Compte tenu des défis auxquels l’UE est actuellement confrontée, récemment amplifiés par la pandémie, la nécessité de faire progresser l’intégration européenne nous semble plus aiguë que jamais. Le Mouvement Européen-France contribuera donc aussi aux débats en formulant des propositions pour promouvoir une Europe plus démocratique, plus forte et plus solidaire et durable.

C’est parce que nous croyons à l’utilité de la Conférence sur l’avenir de l’Union européenne que nous souhaitons qu’elle dure deux ans comme prévu, afin de renforcer son impact et sa valeur ajoutée auprès des citoyens.

Les points clés pour le Mouvement Européen-France

  • Placer les citoyens au cœur du processus et garantir une véritable participation de la société civile, des partenaires sociaux et des collectivités locales et territoriales, en Métropole et dans les territoires ultra-marins. Ainsi, la société civile organisée et les partenaires sociaux devront être étroitement associés à la gouvernance, l’exécution et le suivi de la conférence, en tant que partenaires égaux des institutions.
  • Renforcer la démocratie européenne et ouvrir la voie à une Union Européenne plus accessible, transparente et proche de ses citoyens en renforçant le parlementarisme et la représentativité des institutions. En ce sens, la Conférence ne doit pas être transformée en prélude à une “Convention”, dans laquelle la représentation serait limitée aux gouvernements des États membres et aux institutions.
  • Se concentrer sur les priorités de l’Union Européenne : économiques, sociales, environnementales et diplomatiques. À ce titre, le Mouvement Européen-France, fort de son réseau et du travail de son Comité d’orientation stratégique, contribuera au débat démocratique en proposant des idées pour l’avenir de l’Europe.
  • Une Conférence échelonnée sur deux ans, ouverte, transparente et inclusive. Un exercice novateur et axé sur les résultats, s’appuyant sur le travail effectué par la société civile. À ce titre, la Présidence française du Conseil de l’Union européenne devra constituer un point d’étape nécessaire à la bonne continuité de la Conférence.

La tribune est à retrouver en pdf ici.