L’appel de Valéry Giscard d’Estaing pour une confédération européenne

Valéry Giscard d'Estaing - © Mouvement Européen - France

Le Mouvement Européen – Paris et la Société d’encouragement de l’industrie nationale recevaient l’ancien Président de la République Valéry Giscard d’Estaing le 17 mai pour une conférence sur la démocratie européenne.

Devant plusieurs centaines de personnes, l’ancien Président est revenu sur les origines du projet européen et son action pour « en finir avec le fractionnement de l’Europe […] dans le monde de compétition où on est entrés ». Valéry Giscard d’Estaing a rappelé les réalisations européennes de son parcours politique, comme la mise en place du Conseil européen ou encore les premières élections européennes au suffrage universel en 1979.

Vers une confédération européenne ?

Pour l’avenir, VGE voit la possibilité d’un « nouveau soutien populaire » pour une nouvelle étape du projet européen. Dans cette voie, il appelle à une Union resserrée sous la forme d’une confédération : « un système dans lesquels les Etats continuent d’exister, garde une partie de leurs pouvoirs mais progressivement se défont de certaines compétences qu’il faut gérer ensemble » énonce-t-il en s’appuyant sur l’exemple de la politique monétaire.

« Personne il y a 30 ans n’aurait imaginé une monnaie européenne supprimant le Franc. Aujourd’hui si on supprimait l’Euro, on verrait une importante levée de boucliers dans notre pays. » La prochaine priorité pour l’ancien Président, c’est désormais la fiscalité et l’uniformisation européenne dans ce domaine, à l’image des grands concurrents de l’Union, chinois ou américains.