Etat de droit en Pologne : «Une réponse matérialiste à un malaise identitaire est contre-productive»

La Pologne a finalement été condamnée le 27 octobre dernier à payer une astreinte d’un million d’euros par jour, jusqu’à ce qu’elle se confirme aux obligations découlant d’une ordonnance de juillet, selon laquelle  la majorité du PiS (Droit et justice) devait « suspendre immédiatement » le fonctionnement de la chambre disciplinaire de la Cour suprême. Le journal Le Temps avait précédemment demandé à Yves Bertoncini son avis sur une telle sanction.

Notre président Yves Bertoncini a, d’une part, rappelé le précédent autrichien qui n’avait pas été efficace : “On a eu en 2000 le cas avec Jörg Haider en Autriche:  des sanctions ont été prises immédiatement, le pays a été mis sous surveillance et finalement, rien ne s’est produit.» D’autre part, il estime même qu’ “une réponse matérialiste à un malaise identitaire est contre-productive”.

Lisez l’article : Face à Varsovie, des dirigeants européens gênés aux entournures – Le Temps