Deux ans plus tard, nous devons continuer à soutenir la lutte de l’Ukraine pour l’indépendance et la démocratie

Depuis le début de la guerre menée par la Russie contre l’Ukraine, l’UE a apporté un soutien constant à l’Ukraine. En témoignent les initiatives en cours telles que la Facilité pour l’Ukraine, qui vise à fournir à l’Ukraine 50 milliards d’euros de subventions et de prêts pour le redressement, la reconstruction et la modernisation pour la période 2024-2027. L’UE a également imposé 13 séries de sanctions globales contre la Russie, destinées à maximiser l’impact négatif sur l’économie russe, tandis que le Conseil européen a décidé d’ouvrir les négociations d’adhésion avec l’Ukraine et la Moldavie en décembre 2023. 

Par ailleurs, la Commission européenne devrait dévoiler en mars 2024 deux initiatives visant à redéfinir le paysage de sécurité et de défense de l’UE : la Stratégie industrielle européenne de défense (EDIS) et le Programme européen d’investissement dans la défense (EDIP). 

Conformément aux ambitions énoncées dans la boussole stratégique, ces cadres stratégiques représentent un effort commun visant à garantir l’état de préparation de la défense de l’UE. L’EDIS représente une approche globale visant à revitaliser l’industrie de défense européenne. En favorisant l’innovation, en renforçant la collaboration et en rationalisant les processus de passation de marchés communs, cette stratégie vise à construire un secteur de la défense robuste et compétitif, capable de répondre à l’évolution des exigences en matière de sécurité et de renforcer la capacité industrielle de l’UE à soutenir l’Ukraine. 

Malgré ce qui précède, alors que le 24 février 2024 marque le deuxième anniversaire de la guerre d’agression de la Russie contre l’Ukraine, des défis persistent, jetant le doute sur l’efficacité et la durabilité de la stratégie actuelle. Les complexités de la prise de décision et de la recherche d’un consensus au sein du Conseil européen, ainsi que le recours au vote par un État membre, ont mis en évidence à quel point l’architecture institutionnelle actuelle peut devenir un obstacle aux efforts de l’UE visant à offrir un soutien cohérent et efficace à l’Ukraine et faire face aux diverses tensions géopolitiques dans son voisinage élargi. La force du projet européen réside dans l’unité, la solidarité et la détermination. L’UE peut contribuer à la paix et à la sécurité internationales en adoptant une politique de sécurité et de défense plus uniforme.

Position du Mouvement Européen International 

Comme nous le soutenons dans notre position politique sur l’avenir de la coopération européenne en matière de sécurité et de défense , l’UE doit faire preuve d’une forte volonté politique pour continuer à soutenir l’Ukraine et développer ses capacités de sécurité et de défense. L’UE peut protéger ses citoyens, ainsi que l’Ukraine, et contribuer à la paix et à la sécurité internationales en adoptant une politique de sécurité et de défense plus uniforme. 

Notre recommandation est de développer une Union européenne de la défense (UED) à part entière grâce à l’harmonisation des forces armées européennes, sous le contrôle total des parlements nationaux et du Parlement européen, afin de garantir la paix sur tout le continent européen. L’UE doit augmenter ses dépenses et ses investissements dans ses capacités de défense grâce à des initiatives déjà existantes telles que la Facilité européenne pour la paix (FPE) et le Fonds européen de défense (FED).  

De plus, la réponse de l’UE à la guerre et les efforts visant à imposer des sanctions à la Russie ont montré que des changements sont nécessaires dans le processus décisionnel . Il ne peut y avoir de nouveau report des réformes urgentes de la manière dont l’UE prend ses décisions. Les veto des États membres doivent être surmontés en passant de l’unanimité au vote à la majorité qualifiée (VMQ) dans les domaines des affaires étrangères, de la sécurité et de la défense et en lançant une Troisième Convention pour réformer les traités de l’UE. Une réforme institutionnelle globale est une condition préalable cruciale si une Union élargie veut être capable de répondre aux défis émergents et de contrer stratégiquement les menaces extérieures. 

 Textes importants

SOURCE

Retrouver cette position sur le site du Mouvement Européen International.