Communiqué ESN

Ce communiqué de l’ESN a été publié le 24 décembre 2020 suite à l’accord trouvé entre le Royaume-Uni et l’UE. La version originale étant en anglais, le Mouvement Européen – France l’a traduit en français tout en offrant la possibilité de lire le texte original à la fin de la traduction.

Quatre ans après le vote Brexit, un accord a finalement été conclu sur l’avenir de la coopération entre l’UE et le Royaume-Uni. Le Réseau des Étudiants Erasmus (ESN) regrette de voir que le Royaume-Uni a choisi de ne pas poursuivre la coopération avec l’UE dans le domaine de l’éducation avec le programme Erasmus+. L’ESN, avec d’autres parties prenantes, a plaidé à plusieurs reprises au fil des ans en faveur de la poursuite de la participation du Royaume-Uni au programme Erasmus+, soulignant les enjeux pour les jeunes au Royaume-Uni et dans l’UE. Dans une déclaration récemment publiée par ESN en collaboration avec l’Union des étudiants européens, Universities UK International, et l’Association of Colleges, nous avons exhorté les négociateurs à rechercher un accord mutuel et nous sommes déçus de voir que la voix des étudiants, des universités et des collèges n’a pas été prise en considération.

Selon le dernier rapport annuel Erasmus, le Royaume-Uni figure parmi les cinq premiers pays, tant pour les étudiants sortants et entrants. Le programme Erasmus+ est l’un des plus prestigieux et les plus grands programmes de mobilité des étudiants au monde à être testé depuis plus de trois décennies, donnant la possibilité pour plus de dix millions de jeunes d’étudier et de se former à l’étranger. Tout effort du Royaume-Uni pour mettre en place un programme présentant des avantages et une réputation similaire s’annonce très difficile. Erasmus+ est plus qu’un simple programme de mobilité. C’est un programme qui nourrit et encourage une jeune génération qui s’identifie en tant que telle : la génération Erasmus. Désormais, les étudiants britanniques n’auront plus la possibilité de faire partie de cette génération en raison de l’incapacité des hommes politiques à parvenir à un accord mutuellement bénéfique.

Bien que nous regrettions cette évolution et que nous pensons qu’Erasmus+ est irremplaçable, nous travaillerons avec les fonctionnaires britanniques et partagerons notre expertise pour faire en sorte que les étudiants la mobilité et l’internationalisation se poursuivront dans le cadre du programme de Turing.

Citation de Kostis Giannidis, président d’ESN :

“J’ai moi-même eu l’occasion d’étudier au Royaume-Uni grâce au programme Erasmus+.
et cela me brise le cœur de voir que le Royaume-Uni ne sera plus une destination Erasmus. Sans le programme Erasmus+, je n’aurais pas eu la possibilité d’étudier à l’université de Durham, l’une des 100 meilleures universités du monde, et de découvrir la culture britannique”.

À propos d’ESN

Erasmus student Network (ESN) est la plus grande association d’étudiant en Europe. Implanté dans plus de 1 000 établissements d’enseignement supérieur, elle relie plus de 530 associations locales à travers 42 pays. Plus de 15 000 bénévoles s’occupent de plus de 350 000 étudiants internationaux en respectant la devise : « Une aide étudiante pour des étudiants ». L’ESN s’efforce de créer un nouveau modèle d’environnement pédagogique, plus flexible, en encourageant le développement des étudiants à des niveaux différents et en leur fournissant une expérience interculturelle.

 

Pour télécharger la version originale du communiqué (ENG), veuillez-cliquez ici.